Prix coup de cœur 2019-20 du CJE Marguerite-d’Youville: Marilène Lucas, une artiste dans l’âme à la dent sucrée!

Temps de lecture : 4 minutes

par Steve Martin de l’Initiative de journalisme local Journal La Relève

C’est par le biais d’une vidéo diffusée en ligne que les dirigeantes du CJE Marguerite-d’Youville ont procédé à la remise du cinquième prix Diane Théberge. Ce dernier a été créé afin de souligner l’implication de personnes d’exception gravitant dans l’univers du Carrefour jeunesse-emploi de la région.

Cette année, l’honneur a été attribué à Marilène Lucas, une artiste qui, comme l’a décrit la coordonnatrice de l’organisme Élaine Lussier, aime la bouffe, raffole des chats… et des beignes.

« Cette année, nous remettons le prix à une photographe culinaire des plus originales, s’est exprimée madame Lussier lors de l’enregistrement d’une vidéo réalisée à la bonne franquette. Nous voulons ainsi souligner son engagement auprès du CJE, auprès des jeunes et aussi le travail qu’elle a fait sur tous les projets auxquels elle a participé au sein du carrefour. »

Vocation en Art!

La coordonnatrice des services, qui était accompagnée de la directrice générale Elise Violletti, a par ailleurs rappelé que Marilène Lucas a participé à l’événement Vocation en Art! pour la première fois en 2009.

« Ça fait 11 années que nous côtoyons cette merveilleuse personne. Je me souviens qu’à l’époque, elle avait créé des œuvres sur lesquelles coulait du caramel. C’était particulier, mais très original… Déjà, les gens l’appréciaient beaucoup. »

Depuis, la récipiendaire s’implique auprès du CJE notamment lors des levées de fonds, des Journées de la culture et des vernissages en plus d’avoir prêté ses talents de photographe lors de différents événements organisés par le CPE.

« Marilène est toujours prête à rendre service quand on lui demande et elle a toujours été disponible pour m’aider à trouver des familles d’accueil à chaque année. Vraiment, c’est une partenaire chouchou. »

Mme Lussier a par ailleurs souligné le côté fonceur de la lauréate, louangé son ouverture quand vient le temps de se questionner sur sa démarche artistique et fait remarquer que, au-delà de son sens de l’humour singulier, elle conservait toujours son professionnalisme.

Félicitations!

Source : https://www.lareleve.qc.ca/2020/07/23/prix-coup-de-coeur-2019-20-du-cje-marguerite-dyouville-marilene-lucas-une-artiste-dans-lame-a-la-dent-sucree